Le photo-réalisme en 3D, obligatoire ou pas ?

La 3D Photo-Réaliste, Incontournable Ou Pas ?​

Surfant sur le web, je suis récemment tombé sur un quizz dont le but est très simple. A travers une série d’images, déterminer lesquelles proviennent d’environnements réels et lesquelles autres sont issues de rendus 3D photo-réalistes. Mon œil d’expert pourtant affuté s’est trompé une ou deux fois (même un peu plus…) tant la différence est parfois imperceptible. Et c’est souvent ce qui attire dans la 3D, cette faculté à simuler la réalité au point de nous tromper.

Je ne sais pas à quoi cela tient, quel processus cela déclenche en nous mais force est de constater que cela fascine, et pas uniquement les passionnés de 3D que nous sommes.  

Non ;  les gens en général.

Etat des lieux !

  1. « La vallée de l’étrange » A-t-on franchi « la vallée de l’étrange » en terme de graphisme 3D ? Peut-être bien…

    En 1970 Masahiro Mori  un roboticien japonais a théorisé ce qu’il a appelé  « la vallée de l’étrange » qui peut se résumer ainsi ; plus un robot est ressemblant à un être humain et plus ce dernier sera dérangeant car ses défauts même les plus infimes nous paraitront monstrueux. D’après lui l’humain préfèrera un robot à l’apparence tout à fait artificielle plutôt qu’un robot se voulant une copie de nous-même. En transposant cette théorie aux graphismes 3D sommes nous en train de franchir un cap où il devient presque impossible de détecter ces « défauts monstrueux » ?

  2. les outils évoluent vite ! De nouvelles techniques apparues ces dernières années se sont rapidement imposées dans le monde professionnel. Cela a créé en parallèle tout un nouvel écosystème de softwares apportant de nouveaux workflows dont le bénéfice ultime est simple; être plus rapide, meilleur et plus réaliste.

    L’exemple parfait est le logiciel Substance Painter qui a su en quelques années révolutionné l’industrie et s’imposer comme une référence. Cela a changé la vie de nombreux infographistes 3D tant il devient facile et agréable de texturer nos modélisation 3D en PBR (Physicaly Based Redering = hyper réalistes). Et tout le reste a suivi, les autres logiciels du marché se sont adaptés à Substance Painter et tous sont devenus compatibles.

    Plus récemment j’ai découvert Quixel Mixer, une tuerie, permettant la création rapide et facile de maps de textures magnifiques et sur mesure. Et quel plaisir d’utiliser ces nouveaux soft !

    En parallèle la photogrammétrie évolue elle aussi à vitesse grand V.  Jetez un oeil au logiciel Megascans de Quixel (encore eux) pour vous faire une idée.

    La 3D dite “en temps réel” n’est pas en reste et progresse elle aussi à pas de géant à chaque mise à jour des logiciels. Le photo-réalisme 3D n’est plus uniquement un image fixe ou précalculée mais se met en mouvement, en live.

    Bref les exemples ne manquent pas. Les outils sont là, performants et à disposition de tous.

  3. Quels résultats ? Voici 3 vidéos promotionnelles de moteur 3D, histoires de voir de quoi on parle.
Voyez d’abord ces 2 rendus 3D de visage, tous 2 en 3D et contrôlés par un acteur en motion capture, c est bluffant ! (Unreal Engine)
 

Ce rendu d’architecture en 3D temps réel est juste incroyable (réalisé sur UNITY)

Et enfin une voiture (Lexus je crois) plus vraie que nature. Elle est paramétrale en live dans son configurateur (UNITY)

Ces logiciels en plus d’être performants sont accessibles financièrement,  parfois même ils sont gratuits. Les communautés de passionnés grossissent sans cesse et l’apprentissage de ces softs n’est plus réservée à une poignée de geeks fortunés ou à quelques élèves d’écoles hyper sélectives. Tout le monde ou presque peut s’y essayer ! Cela ne s’apprend pas en un jour je vous l’accorde mais reste tout à fait possible. 

Mais le photoréalisme 3D est-il incontournable ?

Pour autant que cela nous fascine, la maîtrise des techniques et des outils de photoréalisme est-elle indispensable et incontournable si vous voulez vous former à la 3D ? Voire si vous projetez de devenir professionnel ?

Tout dépend de votre projet, de vos besoins.

Si vous êtes architecte ou décorateur et que vous cherchez à illustrer vos projets d’architecture, d’aménagement intérieur ou de décoration le photoréalisme peut évidemment vous aider grandement. Mais il n’est pas le seul moyen. Vous pouvez tout à fait choisir un style graphique plus « sketchy » ou légèrement cartoon pour  communiquer vos idées, montrer les volumes… Je vous conseille la lecture de cet excellent article du blog Archigrind traitant de ce sujet précisément, par ici.

Certains secteurs d’activités connexes, comme l’immobilier, cherchen, quant à eux, avant tout le réalisme car ils ont besoin de vendre des appartements ou des maisons qui n’existent pas encore. Ils veulent projeter leur futurs clients de la manière la plus fidèle possible quitte à enjoliver un peu les choses parfois (souvent même…).

Vous désirez créer des assets 3D de jeux-vidéos, là encore le photo-réalisme peut vous aider mais n’est pas systématique loin de là. Tout dépend du jeu et du game design de ce dernier. Le photo réalisme d’un jeu n’a jamais assuré son succès, certains jeux au parti pris graphique non réaliste qui cartonnent nous en connaissons tous. Citons simplement MINECRAFT et le récent FORTNITE pour nous en convaincre.

Par contre si votre projet et de devenir infographiste 3D là il faudra nécessairement vous intéressez de près au sujet. Il faudra connaitre les bonnes pratiques et les logiciels adéquats car vos futurs clients vous demanderont à coup sûr souvent du réalisme poussé dans leurs projets. 

Le photo réalisme vers d’autres réalités !

On associe très souvent le photo-réalisme à l’architecture, l’immobilier, l’industrie, la 3D reflète alors la réalité, notre réalité. Mais le photo réalisme 3D peut aussi nous immerger dans des univers complètement fantaisistes ou historique mais de manière convaincante. 

Dans ce jeu on contrôle une petite souris dans un environnement médiéval fantastique avec des rendus visuellement réalistes.

Et que dire du célèbre Assassin’s Creed Unity sorti en 2014 et qui plonge le joueur dans Paris en pleine révolution française, il ne manque que les odeurs… OUF !

Quels autres styles ?

Le Low Poly : le but est de minimiser au maximum la complexité de la modélisation sans en perdre l’essence. Le low Poly est devenu un style artistique à part entière et sous ses visuels simplistes se cachent plus de complexité qu’on ne le croit.

apprendre la 3D, formation 3ds max

Le voxel : Minecraft ça vous parle ? Le logiciel de référence pour vous initier à la modélisation 3D en voxel est Magica Voxel qui en plus est complètement gratuit.

 

apprendre la 3D, apprendre unity

Le style cartoon : aussi appelé cel shading qui consiste à garder au maximum un aspect graphique proche du dessin à la main. Cela passe par un travail spéciifique sur les textures, les shaders et la lumière.

Et bien d’autres encore… etc

comment crer un jeu video

Comment apprendre à faire des rendus photo-réalistes ?

Voici une liste non exhaustive de logiciels, plug-in ou moteurs de rendu capables de produire du contenu dit photoréaliste ou au moins très proche de la réalité :

  • VRAY (leader dans de nombreux secteurs)
  • OCTANE
  • REDSHIFT
  • CORONA
  • ARNOLD
  • UNREAL (3D temps-réel)
  • UNITY (3D temps-réel)
  • LUMION (rendu vidéo temps réel en architecture assez réalistes)
  • TWINMOTION (rendu vidéo temps réel en architecture assez réalistes)
  • ARTLANTIS
  • Et la liste est longue encore…

Mon conseil est toujours le même quand on parle d’apprendre la 3D facilement;NE PAS VOUS EPARPILLER en apprenant 50 logiciels 3D vous apportant au final quasiment les mêmes possibilités. Et pratiquer, pratiquer, pratiquer…

Je vous conseille de choisir les logiciels leaders dans le ou les domaines d’activités que vous avez choisi (architecture, jeux-vidéos, construction, communication, effets spéciaux FX…) et de vous formez uniquement sur ces logiciels. Il sera toujours temps ensuite de regarder ce que la concurrence peut vous apporter pour quelques besoins précis.

CONCLUSION

Donc en conclusion je dirais que OUI le photoréalisme est incontournable car on le voit partout et sous de nombreuses formes mais que NON il n’est pas la seule voie dans la 3D, heureusement !

A bientôt et continuez de créer !

Laissez vos questions et vos remarques sur le sujet dans les commentaires, histoires de discuter un peu !

Partagez cet artcile s’il vous a plu !!

Laisser un commentaire

Fermer le menu